Recherche de communauté
et de district

Service divin du 15 novembre 2020 à Neuchâtel - à huis-clos

15.11.2020

L’évangéliste de district Jean-Claude Fatio a célébré le service dominical à Neuchâtel, à huis-clos, avec la parole : « …Ne vous affligez pas, car la joie de l'Éternel sera votre force. » (Néhémie 8 : 10)
 
/api/media/508730/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=48e7f3fd40f34ea97edd12506bfdcd63%3A1638402995%3A108198&width=1500
/api/media/508731/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=e97ee902e5ea4e851c6a3014f9fb8509%3A1638402995%3A3004918&width=1500
 

La parole extraite de Néhémie 8 :10 nous a invités à prendre de la distance par rapport aux difficultés du moment. N’oublions pas l’essentiel, à savoir de rester unis jusqu’au jour du retour de Jésus.

Ne soyons pas affligés, mais au contraire, recherchons la joie de l’Éternel.

Aujourd’hui, nos autorités nous demandent de garder nos distances, par mesure de sécurité. Cela ne veut pas dire s’éloigner de la communauté, ni abandonner la communion fraternelle.

La persévérance reste un des éléments fondamentaux pour les chrétiens. C’est une résolution que les apôtres vivants nous rappellent régulièrement. Elle donne d’une part les forces de prier et de rechercher la proximité avec Dieu. D’autre part, elle affermit le lien de cœur avec nos proches, avec nos communautés et finalement avec le monde entier, sans exception.

Vivre cette proximité avec Dieu, c’est aussi garder en nous le « feu de la joie ». Cette joie, décrite dans de nombreux passages bibliques, est aujourd’hui toujours accessible, malgré les difficultés et les doutes.

Être forts dans la foi, comme le Seigneur Jésus, c’est agir avec douceur et construire ensemble, au-delà de nos différences.

Prenons du recul par rapport à la situation actuelle, tout en restant solidaires, et permettons à l’essentiel de rester l’essentiel. Avançons ensemble avec joie, force et courage vers le but.

Au moment de la repentance, l’évangéliste de district a souligné que celui qui veut, peut prendre part au pardon des péchés. Pardonner est un processus difficile qui prend du temps.