Recherche de communauté
et de district

Office religieux du dimanche 24 mai 2020 par IPTV de Genève, célébré par l’apôtre de district Jürg Zbinden

24.05.2020

Le dimanche 24 mai 2020, l’apôtre de district Jürg Zbinden a célébré, à Genève, un office religieux IPTV à huit clos pour tous les frères et sœurs de la Suisse romande
 
/api/media/487361/process?crop=fixwidth&filetype=jpg&height=1500&token=ff47ac6a1bcd2c4c0852c779d3c6d411%3A1634917151%3A6037749&width=1500
 

Au début, il a souhaité une très cordiale bienvenue à tous les fidèles. « Même si physiquement nous ne sommes pas ensemble, je ressens le lien de cœur que nous avons ce matin et me sens très bien », a exprimé l’apôtre de district.

L’apôtre de district a choisi une parole extraite du livre des Actes des apôtres, au chapitre 1, le verset 11 : « … Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. » Ce passage biblique se réfère à l’événement de l’ascension de Jésus.

Que représentent ces deux hommes et les vêtements blancs ?

Ces hommes sont ceux qui apportent le message du Seigneur Jésus. Ce sont notamment les apôtres, les ministres de l’Église, mais également les frères et sœurs qui transmettent le message divin. Pour qu’un témoignage soit valable, il est nécessaire d’être deux. Lorsque l’on parle de l’homme, cela veut dire qu’il y a des imperfections. Les vêtements que nous portons sont les vêtements blancs. C’est l’image de la vérité, c’est l’image de l’Évangile véritable, c’est l’image de la grâce et c’est l’image du ciel. Si nous acceptons le message transmis par les messagers, alors nous pouvons en profiter pour notre vie.

Cette rencontre avec les deux hommes, quelles répercussions a-t-elle eues sur les disciples ?

La réaction des disciples étaient magnifique, ils étaient bouche bée à regarder vers le ciel. Les deux hommes qui sont venus les ont ramenés à la réalité en leur rappelant que Jésus reviendra de la même manière qu’il est monté au ciel. Les disciples attendaient peut-être un autre miracle. Suite à cette rencontre, ils sont redevenus actifs. Ils sont retournés à Jérusalem avec une grande joie. C’est un peu étrange. Pourquoi étaient-ils dans la joie ? Parce qu’ils croyaient en la parole de Jésus, ils avaient confiance en les promesses du Seigneur et plus particulièrement en celle qu’il a prononcée avant son départ : « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28 : 20).

Que se passe-t-il pour nous, lorsque nous vivons un événement spirituel qui nous touche ?

Il peut arriver que nous nous sentions également dans le ciel et qu’alors nous n’ayons peut-être pas envie de retourner à nos activités terrestres, à l’instar des disciples.

Qu’est-ce que le Seigneur nous demande d’accomplir ?  Par les exhortations du Saint-Esprit, il nous invite par exemple :

  • à acquérir la nature de Jésus
  • à développer nos connaissances
  • à nous corriger
  • à faire des expériences de foi
  • à découvrir ce que le Seigneur veut pour nous

Comment les disciples ont-ils agi et comment pouvons-nous agir ?

  • Ils sont restés ensemble, y compris les femmes, dans l’attente du Saint-Esprit. Restons ensemble tous les jours, en pensées et en prières. Je prie, je pense à mon prochain, à mon frère, à ma sœur. J’intercède pour eux.
  • Ils ont loué Dieu tous les jours dans le temple.
  • Ils n’ont pas oublié les promesses du Seigneur et ont ainsi reçu des forces et se sont sentis en sécurité.
  • Croire en Jésus et en son mandat veut dire que nous voulons recevoir sa grâce.

C’est ainsi que nous devenons des témoins. Nous donnons de l’espace au Saint-Esprit. Ce faisant, nous permettons à l’amour de Dieu de grandir en nous (Romains 5 : 5). Et l’apôtre de district de dire : « Chers frères et sœurs, je vous embrasse avec l’amour de Jésus-Christ. Tu peux également sentir cette force issue de l’amour qui nous donne forces et impulsions en toutes circonstances. »

Peut-être devons-nous changer un peu. Avec la force du Saint-Esprit, les moyens sont mis à notre disposition pour réussir à changer. Jésus était tranquille dans toutes les circonstances. Le Saint-Esprit nous aide à avoir un meilleur équilibre intérieur. Jésus n’a pas jugé son prochain, il a accepté tous les hommes tels qu’ils étaient. Parfois, un homme que nous rencontrons ne correspond pas du tout à nos critères. Avec l’aide du Saint-Esprit, il est possible de le percevoir autrement.

L’apôtre de district a expliqué qu’il ne prend qu’un bagage à main lorsqu’il part en voyage. Il doit donc décider de ce qu’il prend avec lui ou pas. Il doit également tenir compte du fait que certains objets sont interdits parce qu’ils pourraient mettre en danger les autres voyageurs. Sur le plan spirituel, mettons nous aussi notre bagage en

ordre.

Quels sont les éléments de notre bagage à main que nous devons abandonner ?

  • Le péché, la haine, le mensonge, l’égoïsme, nos propres opinions ou notre volonté doivent parfois être mis de côté. Nous devons donc y renoncer. Il existe certaines restrictions pour pouvoir entrer dans le royaume des cieux.

Quels sont les éléments que nous devons impérativement prendre avec nous ?

  • L’amour de Dieu, la fidélité, la grâce, le zèle, la joie et l’esprit de réconciliation. Pour ces choses-là, il y a suffisamment de place, et Jésus-Christ nous permet de les prendre avec nous.

Nous nous préparons parce que chaque jour, nous attendons le retour du Seigneur en restant

fidèles.

Intervention de l’apôtre Thomas Deubel

Jésus conduisit les disciples jusque vers Béthanie, un endroit où notre âme se sent à l’aise où l’on ressent la proximité de Dieu (Luc 24 : 50-53). L’apôtre de district nous a exhortés à être actifs. Après avoir adoré le Seigneur, les disciples sont retournés à Jérusalem avec une grande joie, ils ont continuellement loué Dieu. L’amour de Dieu, la communion du Saint-Esprit, la bénédiction que nous recevons lors de chaque service divin nous permettent d’être actifs et dans la joie. La communion du Saint-Esprit nous permet de regarder vers dimanche prochain.

Pour le retour à la « normalité », l’apôtre nous a incité à retourner dans la communion de notre communauté avec une grande joie. Il nous a proposé de faire les choses auxquelles nous sommes habitués de manière un peu différente. Comment est-ce que je l’ai fait par le passé, comment est-ce que je le ferai maintenant ? Je veux m’engager pour le Seigneur Jésus avec joie et attendre le retour de Jésus-Christ. « Je vous souhaite cette force de Dieu et que nous puissions vivre cette force jusqu’à ce qu’il revienne. »